Chronique Pressée 12 – COUP DE CŒUR pour So long, Alice

Vous manquez de temps ? Moi, aussi ! Alors prenez votre café et lisez la Chronique Pressée du jour en quelques minutes seulement !

dd

cat3

dd

Avec So long, Alice,

arpentez New York et faites la rencontre d’une maisonnée d’illuminés aussi étranges qu’attachants !

 

ob_1fa448_coup-de-coeur

Personnages

fantasques inoubliables

 

dd

So long, Alice

De Constance Dufort

Chez Editions Nouvelle Bibliothèque

Couverture So Long Alice

– roman aux allures de conte moderne –

 

Quatrième de couverture :

New York dans les années 2010. Alice cherche son frère dans Manhattan, rivée à son lecteur MP3. Il ne lui reste que cela de sa vie d’avant : la playlist de son frère Jeff. Ça, et l’arrogance de ses 14 ans.

Jefferson est ici. Elle le trouvera ! Quitte à dormir dans Central Park au cœur de l’automne.

Une rencontre aussi fortuite que désagréable va pourtant bouleverser le déroulement de sa mission.

Mais qui est cette vieille harpie endimanchée au chat teigneux, gesticulant devant le chapelier fou de bronze? Et cet étrange majordome qui la talonne, Alice est persuadée de le connaître…

automne-tasse-de-thé-et-de-carnet-97850609

ddd

Chronique Pressée :

En un mot :

∼ Voyage moderne au Pays des Merveilles 

 

En une phrase :

∼ Une adolescente effrontée mais attachante ; une vieille harpie décrépie et tyrannique ; un majordome docile mais bienveillant ; une sirène aussi dépravée qu’émotive ; un lapin fuyant et un chat teigneux : voilà les ingrédients truculents de cette réécriture moderne d’un conte fantasque !  

Sur le style :

∼ Raffiné et un tantinet caustique 

dd
cfb_442674
ff
Sur les personnages :

∼ Merveilleusement mystérieux et déroutants 

ff
Mon personnage préféré :

Madame de Montalenvère,

parce qu’insupportable, acariâtre et d’une mesquinerie risible 

20180810020958298543413-500x500_0.jpg

Sur l’univers :

∼ Un soupçon d’étrange

dans une tasse de réalité décalée 

ff

7608466_201403298133448b.jpg

ddd
Aperçu du style vif : 

« Mais ce carnet, laissé en évidence, ouvert à cette page précise sur le lit, assorti de la mention « So long, Alice », de la main de son frère, ne pouvait pas être autre chose qu’un rendez-vous programmé. Une carte au trésor. Alice fit la moue, agacée. 

Pas très explicite, cette carte. »

(p.18)

 

« Elle était arrivée au bout du chemin : la statue d’Alice aux Pays des Merveilles, comme un phare dans le levant. Il n’y avait rien d’autre. Pas de date cachée, pas d’horaire dissimulé derrière un code… Non, Jeff ne lui avait pas donné de rendez-vous précis. Elle pouvait l’attendre ainsi, des semaines, des mois, des années peut-être. »

(p.117)

 

« Grace de Montalenvère se pâma, théâtrale, puis poussa un soupir de contentement avant de se raidir de nouveau – fin du premier acte – et de lâcher de sa voix redevenue aigre à souhait : 

– Pouffiasse, va !

Grace sembla attendre une réponse de la créature emprisonnée dans le cadre. Devant son mutisme, elle éclata d’un rire sarcastique et tendit un doigt vers le mur : 

– On fait moins la maligne, maintenant, blondasse. »

(p.124)

 

coffee-music

 

317670barreseparation

bémol

 

Le côté chanson anglaise

et ville américaine ne me plaît pas trop (affaire de goût)

 

240_F_45067146_Zjt8iPADrnB7COO2zfrQIZZNiJySaJm0.jpgUn récit truculent à déguster lentement !

Des personnages hauts en couleur, fantasques et attachants !

Une trame inattendue où l’on va de surprises en rencontres !

Une fin à la hauteur de l’intrigue

Un coup de cœur pour cette magnifique réécriture du conte qui a une ambiance fantastique très moderne !

Des enjeux adolescents et une quête réaliste dès plus profondes !

 

317670barreseparation

 

 

*** Remerciements ! ***

Je remercie infiniment la maison d’édition ENB de m’avoir envoyé en SP papier ce roman aux allures de conte tout aussi fantastique que merveilleux !

Starbucks_Digital_Coffee_Passport_

ff

Pour acheter So long, Alice,

il suffit de cliquer !

 

 

À votre tasse de café et bonne lecture !

cat3

Laissez-moi vos avis en commentaire !

Avez-vous aimé ma Chronique Pressée ?

La lecture de ce livre ?

 

Publicités

4 commentaires

  1. Une très belle chronique, aussi alerte et vive que « So Long Alice », que j’ai adoré. Bravo à toi, Mélodie, pour la justesse de ton propos et pour ton analyse. Et bravo à Constance Dufort, dont j’aime beaucoup le style pétillant et si précis. Un très bon moment de lecture attend les futurs lecteurs qui vont découvrir l’univers de « So Long Alice ».

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s